Sauvetage de 5 renardeaux.

Lundi Matin Guillaume (http://guillaumerandon.canalblog.com/) m’appelle pour me signaler la présence de renardeaux dans un hangar à proximité de la ville d’Is/Tille (21)
et la découverte malheureuse de la renarde gisant au bord de la route à environ 150 mètres de ses petits  Crying or Very sad.






Je suis au travail et ne peux venir lui donner un coup de main ,après un temps de réflexion ,je contacte un ami photographe ,Serge (http://www.imagesnature.fr/), et membre d’un centre de sauvegarde et de réhabilitation de la faune sauvage : le centre Athénas (http://www.athenas.fr/) .
Il m’indique qu il faut les capturer pour pouvoir les réintroduire très rapidement dans des terriers occupés pour qu’ils puissent ainsi retouver une portée et se développer « normalement ».
Dans le même temps je contacte mon pote Julien (http://www.sere.ch/) qui habite à quelques kilomètres du hangar et qui pourra ainsi donner un précieux coup de main à Guillaume .

Pendant 3 jours et des heures d’affût  nous essaierons en vain de capturer ces petits malins déjà bien agiles et rusés , nous nous contentons de leur apporter nourriture et eau nécessaire à leur survie .
Nous décidons d’aller les chercher dans cet amas de débarras mais même en déployant notre énergie il faut se rendre à l’évidence que nous n’arriverons pas à les prendre ainsi car ils sont sous un gros container donc inaccessible .





Seul solution les piéger .Après avoir fait marché mes relations et contacts c’est un agriculteur de la région qui nous prêtera une cage-piège .
Elle est mise en place le jeudi après-midi et lors de nos passages régulier dans le hangar nous découvrons l’incroyable éfficacité de ce piège.





Ainsi samedi matin 1er Mai ,les 5 renardeaux sont capturés et en bonne santé. Après un trajet en voiture de 3/4 d’heure sur l’autoroute ,il ne reste plus qu’à les remettre au reponsable du centre Athénas.

Ils vont pouvoir être soignés et nourris correctement avant d’être réintroduit dans des terriers occupés, ce qui ne va pas être des plus simple car là est la difficulté de trouver rapidement des terriers .



Voici l’histoire que nous venons de vivre et qui nous fait prendre conscience de la fragilité de nos compagnons d’affût et de billebaude .
Nous avons eu la chance de pouvoir les sauver mais combien meurent ainsi au fond d’un terrier sans que nous nous en apercevions  Crying or Very sad.



Merci à Guillaume ,Julien ,Serge ,Jean-claude ,le propriétaire du hangar ,l’agricuculteur et surtout à Gilles le directeur du centre Athénas .

Longue vie à  ces petits renards ………………
@+ Wink

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×