Un renard dans les foins.

Une des rare occasion qui m'a été donné par la nature de pouvoir observer un long moment Maitre Goupil dans des foins fraichement fauchés.
Lorsque je passe en voiture au milieu de ces prairies en train d'être fauchés ,j'espère qu'un renard ou au mieux le chat forestier feront de nouveau leurs apparitions.
Et à un moment je découvre une masse rousse en pleine séance de chasse.
Je fais demi-tour pour me garer à l'abri de son regard perçant .
Puis face au vent ,et en longeant les haies encore présentes sur cette zone ,je progresse à couvert sur sa zone de mulotage.
Mais une autre voiture va le faire fuir et il rentre se mettre à l'abri .
Je profites de ce fait pour me mettre le long du bois à proximité immédiate de son entrée dans le bois.
5 minutes plus tard il ressort ,car les mulots sont là et il faut qu'il en profite rapidement .
Le temps est gris et ne facilite pas les prises de vues .
Mais comme je peux compter sur les qualités de mon Canon 5D MkII ,je ne me fais pas de soucis .
Une bonne séance photos avant que goupil ne me découvre allongé dans le foin .
Il ressortira bien plus tard à la nuit afin d'être plus tranquille .
@+ Wink








Commentaires (4)

Nathalie et Pierre
  • 1. Nathalie et Pierre | 20/08/2011

Encore de superbes clichés Raphael.
Après les sangliers et le chevreuils nous nous sommes attachés à guetter le Renard. Ils sont tous différents et aussi beaux et attachants les uns que les autres.
Ce matin nous avons vécu une expérience exceptionnelle et intense que j'ai eu envie de vous raconter (pensée pour vous à 5 h 30 du matin !). Nous sommes arrivés sur notre lieu de "chasse-photos" quand un jeune renard (pas un renardeau non plus) s'est immédiatement montré à nous. Nous étions déjà ravis. Plus encore quand nous nous sommes aperçus qu'il ne fuyait pas et revenait dans le chemin pour observer ces "êtres vivants" si matinaux. Et notre palpitant s'est emballé plus encore quand nous nous sommes aperçus qu'il nous suivait. Nous nous sommes accroupis, il est venu à moins de 3 mètres de nous. A un moment il a même cherché à jouer comme un jeune chien, il s'est assis à 3 mètres de nous et très à l'aise s'est mis à bailler (preuve de sa grande détente). Nous avons tenté l'expérience de partir, il a continué à nous suivre et nous approcher chaque fois que nous nous abaissions. ce manège a duré plus de 20 mn. Je pense que l'obscurité et son manque d'expérience ont facilité cette rencontre extraordinaire. Et son instinct lui a probablement fait ressentir que nous étions là par amour pour la nature et sa faune.
J'ai pu lui faire qq photos sans grande qualité (3200 isos + flash) et nous l'avons aussi filmé. Même sans qualité ce sera le souvenir d'une rencontre d'une très très forte intensité.
Amicalement.

Niko

super rencontre avec un décor bien dégagé pour ne voir que ce super renard. C'est le vent qui gonfle ses poils ou il est bien velu celui là ?

Philippe

Certainement l'animal qui me donne le plus de fil à retordre, alors quand je vois ça j'en bave d'envie.
A+
Philippe

Fabrice

Pour l'observer et le mettre sur carte, il faut de la chance...
Je sais de quoi je parle !
En attendant, une série fort bien réussie
@+ Fab

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×